Capsule vidéo tournée à mon atelier

Avant le début du confinement, M. Mario Picard et Mme Pauline Bolduc de La Fabrique Culturelle sont venus m’interviewer et capter des images pour la réalisation d’une capsule vidéo sur ma démarche de création en tapisserie haute lisse.

Aujourd’hui, je suis très heureuse de partager avec vous cette capsule vidéo résultant du travail exceptionnel de M. Mario Picard à la prise de vue, au montage et à la réalisation.

Intitulée «La haute lisse, ou l’art patient»,  cette capsule est maintenant en ligne sur la plateforme web de la Fabrique Culturelle sous le thème Métiers d’art.

Bon visionnement.

La Fabrique culturelle à l’atelier

Le 5 mars 2020, j’ai reçu de la bien belle visite à l’atelier. Une équipe de production de la Fabrique culturelle est venue tourner une capsule vidéo sur ma démarche et mon travail de création.  L’entrevue et le tournage n’ont pas été stressants comme je l’anticipais, mais très sympathiques et agréables.

La Fabrique culturelle, produite par Télé-Québec, est une plateforme numérique qui valorise les arts et la culture québécoise. On y retrouve une mine de documents visuels comme des portraits, des entrevues et des œuvres de création dans les domaines des arts visuels, du cinéma, de la danse, de la littérature, des métiers d’art, de la musique et du théâtre.

Prochainement, vous pourrez voir cette capsule vidéo en ligne sur la plateforme numérique de La Fabrique culturelle.

Coupe de ma tapisserie «Fractures»

Le vendredi 25 octobre 2019, entourée de bons amis, j’ai effectué la tombée de ma dernière tapisserie intitulée «Fractures». J’aime partager et célébrer cette étape finale du travail qui consiste à couper les fils de chaîne et à dérouler la tapisserie pour la dévoiler au terme de nombreux mois de tissage.

Je remercie Jacques Pelletier et Catherine Sheedy pour ces magnifiques photos prises à cette occasion.  

Coupe de ma tapisserie «Énigme»

Entourée des personnes que j’aime, j’ai procédé à la coupe de ma tapisserie « Énigme ».

C’est toujours un moment émouvant et magique d’accueillir une œuvre qui se dévoile enfin de la voir dans son intégralité après de mois de tissage.

Voici quelques photos prises à cette occasion.

Oeuvre commémorative

Tout a commencé lors de la visite à mon atelier d’un bénévole qui a œuvré au sein de la Ligue des cadets de l’armée du Canada. Cet homme m’a parlé d’une voix remplie d’émotion de graves accidents survenus sur la base militaire de Valcartier, lors de camps d’été. J’ai alors appris le drame épouvantable qui s’est produit le 30 juillet 1974 et qui a couté la vie à 6 cadets. En effet, il m’a raconté les événements de ce jour, où un groupe de cadets de 14 et 15 ans assistait à un atelier sur les explosifs. Parmi les pièces de démonstration inertes se trouvait, on ne sait comment, une grenade verte qui a explosé dans le baraquement. J’ai appris également que des accidents de la route et un accident causé par la foudre sont survenus sur la base militaire les étés de 1969, 1974 et 1981 emportant la vie de 3 autres cadets.

Touchée de compassion pour victimes de ces drames, j’ai accepté de créer, à la demande de la Ligne des cadets de l’armée du Canada de Valcartier, une tapisserie commémorative en hommage à ces 9 jeunes cadets.

La réalisation de cette pièce a nécessité 4 mois de tissage. Voici quelques détails de la tapisserie en cours d’exécution et quelques photographies prises à l’occasion de sa tombée.